L’AROMATHERAPIE : Comment ça marche
  • Nora

L’AROMATHERAPIE : Comment ça marche

Mis à jour : avr. 24


Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’aromathérapie lors d’une conversation entre copines autour d’un verre ou même à la télévision. Pourtant ce terme un peu médical au premier abord, vous n’arrivez pas complètement à le définir. Voici quelques explications


Définition de l’aromathérapie


Commençons par un peu de latin. Le préfixe “aroma” laisse penser à la diffusion d’odeurs agréables pour le plaisir de l’odorat. Rajoutez le suffixe “thérapie” et vous obtenez une technique de soin plus complexe que ça en à l’air.

C’est donc une forme de soin qui se compose d’essences aromatiques provenant de plusieurs plantes différentes aux vertus hétérogènes.


Cette technique est utilisée depuis des millénaires et même encore aujourd’hui comme médecine douce dans certaines parties du monde.


Sachez d’ailleurs que la plupart des médicaments que vous trouvez en pharmacie sont issus des mêmes plantes utilisées dans l’aromathérapie.

Ces essences tirées des plantes sont plus communément appelées “les huiles essentielles”.


Comment obtient-on des huiles essentielles ? 

Les huiles essentielles proviennent d’une essence aérienne extraite des plantes par la distillation. La substance devient alors très odorante.


Toutes sortes de plantes ou même de parties de plantes peuvent être utilisées pour fabriquer de l’huile essentielle, comme par exemple les graines, le fruit, les racines, la résine, l’écorce, les fleurs ou les feuilles. 


La flore est extrêmement riche à travers le globe et il existe à peu près 4 000 espèces de plantes et fleurs qui permettent de fabriquer des huiles essentielles.

De quoi jouer un peu !


Attention toutefois, car certaines d’entre elles peuvent être chémotypée (c’est à dire fabriquées en laboratoire) et peuvent être utilisées à des fins thérapeutiques et les artisanales qui ne sont soumises à aucun contrôle officiels et ne conviennent qu’à un usage général.

Comment les utilisent-ont ?


Il existe trois manières d’utiliser les huiles essentielles à travers l’aromathérapie.


  1. Par voie interne en la mélangeant à un autre liquide, du miel par exemple, car elles peuvent être irritantes pour les muqueuses.

  2. Par voie externe, en les étalant sur la peau, en la mélangeant à une crème, un lait de corps ou même pourquoi pas à la cire chaude qui servira lors de votre prochaine épilation.

  3. Enfin par voie aérienne en les diffusant dans votre intérieur. Cette diffusion permet à l’essence d’arriver à votre cerveau par le bulbe olfactif, là où se situe l’action thérapeutique psycho-émotionnelle.

Attention à bien vous renseigner toutefois sur les dosages pour toutes les méthodes d’utilisation des huiles.

Les huiles essentielles dans l’aromathérapie


Différents médecins et spécialistes ont aujourd’hui identifiés environ 80 propriétés différentes aux huiles essentielles. Elles ont une activité directe sur les micro-organismes, sur les fonctions physiologiques et sur notre métabolisme.


Les vertus sont très nombreuses et nous ne manquerons pas de faire un article détaillé pour plusieurs d’entre elles. Entre autre, on retrouve des vertus antalgiques, antispasmodique, anti-inflammatoire. Elles permettent également la réduction du stress, de l’anxiété et peuvent améliorer le sommeil ou l’appétit.


Certains médecins n’hésitent pas à prescrire l’aromathérapie en complément de certains traitements pour l’hypertension, le diabète de type 2 ou encore la réduction des symptômes de la ménopause pour les femmes.